Retour accueil Communauté du savoir


Des projets pour la formation tout au long de la vie

Université de Franche-Comté

09.02.2017



L’université de Franche-Comté va participer à un projet pilote dont l’objectif est d’articuler davantage formation initiale et formation continue. La COMUE UBFC dont elle est membre fondateur vient en effet d’être nommée lauréate d’un appel d’offre sur la formation tout au long de la vie.

Article à retrouver sur le site internet de l'Université de Franche-Comté : Des projets pour la formation tout au long de la vie

Par « formation tout au long de la vie » (FTLV), on désigne un continuum entre la formation initiale, c’est-à-dire les études, qu’elles soient générales ou professionnelles, et l’ensemble des autres situations qui permettent à un individu d’acquérir de nouvelles compétences : périodes de formation continue, mais aussi certaines activités professionnelles, associatives ou bénévoles. On constate actuellement une rupture entre les parcours de formation et la vie professionnelle, rupture que le ministère de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche (MENESR) souhaiterait effacer progressivement.

C’est dans cette perspective qu’il a lancé en 2016 un appel à manifestation d’intérêt pour que les établissements d’enseignement supérieur souhaitant mener des expérimentations pilotes en matière de FTLV proposent leurs projets. La liste des neuf lauréats a été dévoilée le 23 janvier. Parmi ceux-ci, la COMUE UBFC dont l’université de Franche-Comté est membre fondateur. Ce projet commun est porté sur le plan opérationnel par les services de formation continue des universités de Bourgogne et de Franche-Comté.

Les équipes de l’UFC vont s’atteler à la définition de « blocs de compétences » correspondant à des modules ou ensemble de modules identifiés. Cette démarche va être facilitée par le fait que l’établissement a déjà identifié les compétences professionnelles correspondant à chacun de ses diplômes en les inscrivant au RNCP et qu’il travaille actuellement à l’expression des programmes pédagogiques non plus seulement en termes de connaissances mais aussi en termes de compétences à acquérir. Les blocs de compétences ainsi identifiés pourront être proposés aux salariés et aux demandeurs d’emploi et pris en charge dans le cadre du compte personnel de formation. Articulés avec la  VAE, ils pourront donner lieu, sous certaines conditions, à l’obtention d'un diplôme. Dans un premier temps, seule une partie de l’offre de formation va être concernée par cette expérimentation. Le choix s’est porté sur l’un des grands axes thématiques du projet I-SITE : celui des systèmes intelligents (smart systems), un domaine dans lequel l’UFC collaborera surtout avec l’ENSMM et l’UTBM.


Le projet inclut aussi le développement de formations courtes dans les domaines « territoires, environnement, santé », sur lequel travaillent principalement l’université de Bourgogne et les autres écoles (BSB, ENSAM-Campus de Cluny et Agrosup Dijon). Le travail ainsi réparti va bien entendu faire l’objet d’une coopération étroite de la part de l’ensemble des membres de la COMUE UBFC. Si la réflexion est, pour le moment, limitée à certains axes thématiques, l’objectif à terme est de déployer la méthode à plus grande échelle.

Trois postes vont être attribués pour développer le projet sur l’ensemble du site UBFC. Les services du ministère et l'Inspection générale de l'administration de l'éducation nationale et de la recherche (IGAENR) proposeront un accompagnement et une évaluation tout au long de l’expérimentation.



Contact
Laurence Ricq
Vice-présidente chargée de la formation tout au long de la vie et des relations avec le monde socioéconomique
Directrice du service Formation continue
laurence.ricq@univ-fcomte.fr