Retour accueil Communauté du savoir


Historique

2011 : les origines du projet

 

Un faisceau d’indices démontre la pertinence de constituer une telle communauté dans l’Arc jurassien :

> L’étude sur le co-développement économique de la CTJ en 2010 (une des bases du projet Minnovarc) ;

> Une réflexion menée côté suisse sur l’importance de la mise en réseau des mondes de l’enseignement, de la recherche et de l’innovation et de l’opportunité de mener ses actions en transfrontalier ;

> Une manifestation d’intérêts convergents de différents acteurs pour ce type de projet, dont l’attaché enseignement supérieur et recherche de l’Ambassade de France en Suisse ;

> L'évaluation intermédiaire du programme Interreg IV France-Suisse met en avant la qualité supérieure à la moyenne des projets de recherche et de transferts initiés entre les partenaires suisses et français de l'espace de coopération, et ceci particulièrement dans l'Arc jurassien. Ces projets présentent toutefois une grande faiblesse en termes de pérennisation.
 

2012 : 1er colloque et déclarations d’intention

Un groupe de travail coordonné par la CTJ est réuni et décide d'organiser un colloque franco-suisse. L'événement s’est tenu le 8 mars 2012 dans les locaux de l'ENSMM à Besançon, réunissant plus de 200 participants,  avec une dynamique de participation remarquable. Un catalogue des projets de coopération franco-suisses a été réalisé par la CTJ pour cette occasion.

Une déclaration d’intention est signée par 17 structures françaises et suisses. Suite au colloque, l’objectif pour la Communauté du savoir est de préparer un projet Interreg. A cette fin, une réunion est organisée avec les chargés de communication des établissements signataires pour consolider et développer les liens entre les partenaires de la Communauté du savoir.


Crédits CdS Photo_Colloque_1_0 Photo_Colloque_3_0
Plus d'information sur le colloque 2012


2013 : mobilisation de ressources humaines et analyse des attentes des partenaires potentiels

> 1er semestre :

> arcjurassien.ch mène une enquête auprès des signataires suisses pour connaître leurs attentes.

> L'Université de Franche-Comté (UFC), identifiée comme porteur du projet Interreg côté français, recrute une chargée de mission avec le soutien du Conseil régional de Franche-Comté.


> 2ème semestre :

> arcjurassien.ch, porteur du projet Interreg côté suisse, engage sur cette mission un de ses collaborateurs en complémentarité avec son expérience tirée du projet Interreg Minnovarc et sa mission future sur le projet InnovARC.

> Afin de capitaliser sur les réflexions menées jusqu'alors, 37 pistes d'actions sont inventoriées à partir des pistes identifiées dans le cadre :

   - du colloque en 2012 et de ses ateliers de travail,

   - des réflexions menées par le groupe de travail de la Communauté du Savoir,

   - d'échanges menés en bilatéral avec les signataires de la déclaration d'intention,

   - d'un benchmarking réalisé sur d'autres structures transfrontalières (Rhin supérieur, Université franco-allemande,…).



2014 : montage d’un projet Interreg IV et organisation du 2ème colloque

> 1er semestre 2014 :

> Les parties prenantes de la Communauté sont consultées pour prioriser et qualifier ces pistes. Une vingtaine de personnes de 12 structures franco-suisses signataires de la déclaration d'intention font part de leurs retours via une grille d'évaluation. Des rencontres bilatérales ont également été organisées pour approfondir ces réflexions.

> Sur cette base, un projet est conceptualisé et budgétisé dans le cadre d’un montage financier Interreg IV. Les porteurs du projet déposent une demande en mai auprès des instances Interreg. Les cantons de Berne, Jura, Neuchâtel et Vaud ainsi que la Région Franche-Comté et l'Ambassade de France en Suisse sont également partenaires financiers du projet. De plus, les partenaires académiques s'engagent à valoriser des prestations dans le cadre de ce projet.
 

> 2ème semestre 2014 :

> Organisation d’un premier webcast pilote à l’UniNE

> Le projet Interreg IV de la CdS est validé par les instances du programme Interreg le 9 octobre.

> 12 décembre: organisation du 2ème colloque de la Communauté du savoir à la HE-Arc à Neuchâtel réunissant 150 participants franco-suisses.


2015 : montée en puissance de la CdS et démarches en vue de pérenniser le projet jusqu’en 2018

> 1er semestre 2015 :

> Conceptualisation de nouvelles actions franco-suisses en vue du montage d'un projet Interreg V
(2015-2018) via 8 ateliers de travail thématiques composés de professeurs, chercheurs, collaborateurs administratifs et acteurs de l’innovation membres de la Communauté du savoir.

> Organisation de plusieurs webcasts en collaborations avec des organisateurs d’événements de la CdS

> Analyse des résultats très riches émanant des ateliers de travail (40 pistes d’actions) et sélection d’une vingtaine d’actions en vue du montage du dossier Interreg V (2015-2018).

> Sur la base d’une nouvelle charte graphique, conception et réalisation des supports de communication de la CdS

 
> 2ème semestre 2015 :

> Clôture administrative du dossier Interreg IV (2013-2015)

> Montage avancé des actions en vue du projet Interreg V (2015-2018) avec la construction d’un budget et d’un plan de financement pour cette nouvelle période

> Mise en production des supports de communication de la CdS

> 2 octobre 2015 : dépôt du dossier Interreg V auprès des instances du programme Interreg


> 1er semestre 2016 :

> Le projet Interreg V de la CdS est validé par les instances du programme Intererg le 9 février